Accueil
>
Blog Yabe
>
Les coulisses du rebranding de Yabe avec Antoine et Nicola

Les coulisses du rebranding de Yabe avec Antoine et Nicola

Interview

23/6/21

Vous n’avez rien remarqué ? Mais oui, l’identité graphique de Yabe a fait peau neuve : logo, couleurs, site web, tout a été ré-examiné au peigne fin ! Ce rebranding vient répondre à la volonté de la startup d’affirmer sa personnalité et ses valeurs au travers de son identité visuelle. 

Pour l’occasion, Antoine, notre co-fondateur et Nicola, notre head of design vous dévoilent les coulisses de cette aventure branding.


Salut Antoine, hello Nico ! Commençons par la question la plus difficile 😏 Comment résumeriez-vous le rebranding en 2 mots ? 

Nicola : rébellion de qualité.

Antoine : casser les codes. 


Ça va, on est tous en phase !

Pourquoi avoir décidé d’opérer un rebranding de Yabe ? 

Antoine : nous avons constaté que tous les acteurs qui se lancent dans les marketplaces suivent les codes traditionnels du secteur, excluant toute originalité ou personnalisation. Aujourd’hui avec Yabe, on souhaite apporter une réelle alternative de consommation et qui dit alternative, dit changement. Le rebranding vient répondre à notre vision du changement et à la nouvelle dynamique qu’on veut apporter au commerce de proximité. On souhaite  bousculer les codes de la consommation traditionnelle et c’est ce qu’on voulait faire transparaître au travers de notre marque.  

Ce rebranding marque un tournant important de notre histoire et matche parfaitement avec notre idée de base, qui était de proposer quelque chose d’unique mais qui nous ressemble.  Être disruptifs tout en restant pro. 


On précise que Nicola n’a pas arrêté de s’excuser de son accent italien (que nous personnellement on trouve très sexy 😜)


Nicola : en fait le rebranding ce n’est pas la création d’une nouvelle marque, c’est la mise à jour d’une marque existante. Pour Yabe on avait besoin d’innover, et de renouveler la marque déjà existante pour la mettre à jour, la rendre plus moderne. Nous avons voulu adopter un style qui soit très épuré, très qualitatif. Ce qui n’était pas facile, c’était de donner cette notion de rébellion. Car quand on dit “rébellion”, les gens s’imaginent quelque chose de chaotique. Ici ce n’est pas l’image qu’on veut donner, on a une dimension graphique haut de gamme tout en ayant un côté très punchy. 

Quelles ont été les grandes étapes de ce processus ? 

Nicola : Il y a effectivement eu plusieurs étapes.

Le picto du nouveau logo Yabe, symbole du Chat & Collect de l'app
Pour le pixel perfect, Nicola a utilisé le nombre d'or dans la conception du rebranding

Notre brand guideline et notre design system vont bien ensemble, et ça c’est très important. Ces deux éléments peuvent paraître compliqués, mais ils sont en fait basés sur la simplicité : une palette de couleurs réduite, des fonts très minimalistes. Tout cela pour donner cette idée de “c’est facile de bien faire".


Antoine : entre le temps prévu initialement pour ce rebranding, et le temps dont on a réellement eu besoin il y a eu une différence. Nicola a rejoint Yabe au mois de Mars et dans notre tête on s’était dit fin avril début mai, on sera bon. Et finalement ça s’est terminé mi-juin. Mais c’est normal ! Il y a toujours des aléas dans le développement des retours, des boucles de validation, des urgences quotidiennes qu’on doit traiter en parallèle… Bref c’est un énorme chantier et on peut dire que c’est le premier gros projet de Nicola dans Yabe, le premier vrai livrable et le résultat est très très chouette ! 


Nicola : c’est vrai qu’on a mis plus de temps que prévu, mais par contre on va gagner beaucoup de temps à l’avenir car notre travail a été extrêmement bien balisé et nous pourrons avancer bien plus facilement dans la création de nos prochains visuels. Tout est prêt, tout est cadré. N’oublions pas que nous avons rebrandé beaucoup de choses, et qu'au final la quantité de travail était presque aussi importante qu’une création de 0.

Les différentes déclinaisons du nouveau logo de Yabe
Les éléments de personnalité du rebranding de la marque

Y-a-t-il eu plusieurs versions pour en arriver au résultat final ?


Nicola : Oh ça oui ! On est passé par toutes les étapes dont je vous parlais tout à l’heure, et on a abouti à 8 déclinaisons graphiques. Elles ont toutes été soumises au vote de l’équipe et la version retenue est celle qui traduit le mieux l’ensemble des philosophies de chacun. Forcément, les goûts et les couleurs sont propres à chacun, mais mon job c’est de m’assurer qu’au niveau graphique tout est parfait. J’ai une approche presque scientifique dans ma démarche de création, c’est pixel perfect - ainsi, qu’on aime ou on aime pas, le branding fonctionne.



Antoine : moi ce que j’aime beaucoup avec ce nouveau logo, c’est qu’il y a toute l’histoire derrière, l’histoire qui raconte les visions et les valeurs de Yabe. Après chacun ses goûts comme l’a dit Nico, mais esthétiquement, structurellement, c’est parfait. La combinaison de l’histoire et de l’aspect qualitatif, c’est ce qui fait que l’identité est réussie.. 

La version d’avant avait fait son temps, et un logo, ça doit vivre avec l’entreprise qu’il représente. Yabe avait besoin de souligner son caractère disruptif, et cette nouvelle identité le traduit très bien ! 

Couleurs, symboles, typo : comment ont-elles été choisies ?

Nicola : On a gardé l’esprit de l’ancienne couleur rose mais en l’adaptant car on a fait des tests d’accessibilité (pour les malvoyants) et les contrastes n’étaient pas suffisants. Je lui ai donc donné plus de punch (ce qui colle bien avec nos valeurs rebelles), plus de caractère. Fini le rose un peu fade, bonjour le saumon affirmé. Pour les autres couleurs, j’ai opté pour un not white et un not black parce que j’adore utiliser les nuances de gris. Mais pour ne pas rester trop minimaliste avec ces gris, on a fait en sorte que ça reste sobre, propre mais pas boring


Pour la police, j’ai pris contact avec une type foundry européenne (un studio créatif qui ne crée que des fonts) qui nous a fait quelque chose de très chouette : rebelle, pro et moderne. Ce n’est pas juste une police, elle est parfaitement symétrique, parfaitement géométrique et elle correspond à nos valeurs. Enfin, pour plus de lisibilité on a ajouté une seconde police, open source celle-ci, qui matche très bien avec la première. 


Tous ces éléments sont repris dans le brand guideline, qui est une sorte de livret de référence.


Là, c'est le moment où on a demandé à Nico ses gribouillis et brouillons pour en arriver là, mais il nous a répondu “ Je suis un peu minimaliste, du coup j’aime pas garder de tas de vieux papiers.” 😆 

Que recommanderiez-vous à une entreprise qui opère un rebranding ? 

Nicola : d’être clair sur l’ambition de l'entreprise, en termes de valeur et de culture. C’est ce qui permet d’adopter un style dans lequel tout le monde se sentira bien, et qui répondra aux attentes des publics cibles.

Antoine : je leur recommande Nicola 🤣 Non, blague à part, le rebranding doit avoir une histoire et être en phase avec les valeurs que l'entreprise porte. Je suis d’accord avec Nicola sur le côté pixel perfect et la facilité à décliner le contenu et les éléments, en de les adaptant facilement (scalabilité). Après, chacun ses goûts et ses propres objectifs, je ne pourrais pas conseiller directement sur le sujet mais en tout cas c’est cette démarche qu’on a eu avec Yabe.


Abonne-toi à notre newsletter pour recevoir toutes les actualités de ta start-up préférée 👇 


#RejoignezLeMouvement

Téléchargez dès maintenant l'application

Nos derniers articles

Inscrivez-vous à notre Newsletter.

Ne manquez plus rien de notre actualité !

✅ Merci pour votre support ! 🙏
Oops! Nous avons rencontré un problème avec votre adresse email ...