Accueil
>
Blog Yabe
>
Interview à la Cave de mes Terres 🍷

Interview à la Cave de mes Terres 🍷

Yabers

23/2/22

Rencontre avec François-Thibaut Hordé, gérant de la boutique La Cave De Mes Terres, à retrouver rue des huiliers à Metz !

Autour d’un verre de vin (à consommer avec modération!) on a échangé avec lui sur sa perception du commerce d'aujourd'hui, sur sa vision du digital et sur les petits conseils pour mieux consommer au quotidien.

Cheers ! 🍷❤️


Pourquoi “La Cave de mes terres” ? 🤔

FT :  Tout part d’un habile jeu de mot… puisque le label européen de la biodynamie c’est le label Demeter ! Et je voulais conserver le côté terroir… d'où "la cave de mes terres”. L’ancien occupant tenait la boutique “le petit français", c’est un nom qui a un peu terni dû à la liquidation de cette société.. mais du fait que l’on propose une majorité de vins français ça respecte le côté quartier un peu traditionnel et du terroir. Je voulais un petit jeu de mot !

‍

Les produits phares ? 🍷

FT:  Le produit phare de la boutique, c’est plutôt les vins ! Ici on a beaucoup de produits propres : bio, biodynamie, naturel. On ne peut pas faire que ça à Metz malheureusement mais il y a quand même pleins de choses à faire et les gens sont curieux.

‍

Une journée type d’un commerçant à Metz ? ⏰

FT : C’est une arrivée un peu avant l’heure d’ouverture, après avoir déposé ma petite à l’école. On démarre par une mise en place, je sors les PLV, dont un tonneau avec des belles bouteilles vident qu’on a toutes bu comme des grands (rires) ! On débriefe la journée de la veille, on clôture la compta, on passe commande auprès de nos fournisseurs. S'ensuit la mise en rayon et une publication instagram plutôt le matin aussi et des ventes en continu pendant la journée. On fait de très gros samedis, en semaine ça varie ! En vérité, il y a toujours quelque chose à faire!

‍

Être commerçant, qu’est-ce que ça signifie ? 👨‍💻

FT : C’est être à l’écoute ! Cela ne veut pas forcément dire faire des remise à tout bout de champ car on reste pas bien longtemps commerçant quand on fait ca mais par contre c’est faire du conseil, c’est avoir de l’empathie ! Exemple concret : une bouteille qui ne plait pas, ce n’est pas offrir celle d'après mais déjà de faire goûter quelque chose d’autre et proposer autre chose surtout. Ce métier, c’est de l'écoute principalement, et de la sympathie. Il faut aimer le contact avec les gens et avoir cette capacité d’accueil.

‍

Vos clients face à la situation sanitaire ? 🦠

FT : Pour moi, au tout début c'était très bien parce que j’avais mes femmes à la maison et j’ai eu l’occasion d’en profiter un peu ! La boutique était en mode comptoir, terrain de jeu parfait de 80m2 pour ma fille de 2ans (rires) ! C’était vraiment très bien d’être ensemble en famille. Les clients, eux, l’ont bien compris et il n’y avait aucun risque sanitaire avec ce mode de distribution ! J’ai très peu arrêté de bosser finalement !  Concernant le commerce en général, j’ai l’impression que les gens ont revu leur mode de consommation pendant cette crise. Pour une fois, on a eu du temps et soit on l’a passé inutilement à le perdre soit on s'est posé les bonnes questions comme la provenance des nos produits, leurs origines, la qualité etc. Ce genre de situation extrême est favorable à une remise en question positive sur nos modes de consommation.

‍

La relation avec les autres commerçants du quartier ? 🤝

FT : Je peux pas les blairer… non je rigole ! (rires). Non franchement, place du Quarteau, on a un petit village, c'est super chouette. C’est un très beau quartier avec tout ce qu’il faut : un fromager, des restaurants, des bouchers, un poissonnier !

‍

La désertification des centre-villes : mythe ou réalité ? 💬

FT :  Réalité ! Après, il faut toujours se poser les bonnes questions sur le projet  qu’on souhaite lancer. Il faut être raisonnable sur le business plan, être patient et avoir une valeur ajoutée. Puis il y a la réalité économique, un emplacement et un fond de commerce c’est très bien mais qu’est ce que ca vaut aujourd’hui un fond de commerce.. Actuellement, on parle surtout de la rue Serpenoise à Metz, et du projet d’y installer des restaurants et des bars, mais si cela permet de remplir les cellules et de faire venir du monde en centre ville, pourquoi pas ? Et pareillement à tous les types de commerce : pharmacie, magasin d’habillement, épicerie, un bar… il faut un projet qui tienne la route !

‍

Le Digital : ami ou ennemi du commerce de proximité ? 💻

FT : Ça doit être complémentaire ! Pour moi c'est quand même deux métiers complètement différents… C'est là ou c’est bien de se faire accompagner par des professionnels et avoir des solutions clés en main. Je me pose la question de mettre en place un e-shop, on y travaille.. mais pareil c’est un métier... Avec internet on peut aisément vendre, ca se fait très bien et il existe pleins de solutions pour se faire aider.

‍

Votre avis sur Yabe ? ♥️

FT : La force de frappe de Yabe c’est justement ça : c’est d’accompagner sur le digital ! Vous avez un beau support de followers et vous êtes présent sur la partie média pour les commerçants. Ce n’est pas uniquement une plateforme de vente, c’est un support de vente et un espace d'échange avec nos clients et vous offrez le service d’accompagnement sur les médias en plus.

‍

Une astuce Ă  partager pour mieux consommer ? â™»

FT : Il y a une application super chouette qui s’appelle Raisins, très orientée sur le vin. Elle recense tous les endroits où l’on produit, consomme et où l’on vend du vin naturel ! Je l’utilise de plus en plus maintenant. En réalité, je me suis rendu compte que dans les endroits ou l’on propose du vin de qualité sans pesticides et sans traitement, on y mange vraiment très bien !

‍

Un lieu incontournable Ă  Metz ? đź“Ť

FT : J’aime bien le Mont Saint Quentin, une petite randonnée familiale qu’on fait toujours avec un passage pique nique !

‍

‍Une anecdote client ? ✨

FT : Lors de la soirée d'inauguration de la Cave, j’ai vu défiler énormément de connaissances, d’amis et de la famille. La soirée s’est prolongée. Quelques semaines plus tard, une connaissance passe en boutique pour m'annoncer qu’elle est en couple avec une personne qu'elle aurait rencontrée ce fameux soir ! “C’est l’amour à la cave, ahou tchatchatcha" (rires)

Mais le vrai lieu incontournable à Metz : ça reste ici ! ✅



#RejoignezLeMouvement

Téléchargez dès maintenant l'application

Nos derniers articles

Inscrivez-vous Ă  notre Newsletter.

Ne manquez plus rien de notre actualité !

✅ Merci pour votre support ! 🙏
Oops! Nous avons rencontré un problème avec votre adresse email ...